INPTIC

Libreville, le 17 juin 2017– Suite à un cumul des impayés des vacations de cinq (5) semestres, le collectif des enseignants vacataires de l’Institut National de la Poste des Technologies de l’Information et de la Communication (INPTIC), a déposé un préavis de grève de sept jours, allant du jeudi 15 au jeudi 22 juin 2017.

 

Réunis en assemblée générale le 12 juin dernier, les membres du collectif des enseignants vacataires ont donc décidé de rentrer en grève, suite à une communication sourde et muette du Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication.

 

Des impayés de vacations datant de janvier 2015 à nos jours !

 

Selon le collectif, la direction générale aurait dit pouvoir payé l’intégralité des vacations de mi-février 2017. Sauf qu’il n’en est rien. Silence total. Un tableau sombre de cette dette s’accumule d’années en années à l’INPTIC : 2 semestres en 2015, 1 à 2 semestres en 2016 et 1 à 2 semestres en 2017). Une grogne qui remonte depuis leur dernier paiement en décembre 2014 ! C’est donc, fort de ce qui précède, que le collectif des enseignants vacataires à décider de déposé un préavis de grève de sept (7) jours du jeudi 15 au jeudi 22 juin 2017.

C'est l'avenir de plus de 400 brillants étudiants qui est compromis si rien n'est fait.

C’est l’avenir de plus de 400 brillants étudiants qui est compromis si rien n’est fait.

Au Gabon, si le droit de grève existe, il n’en demeure moins que les revendications des grévistes demeurent sans suites. C’est le constat amer fait par ces hommes et femmes du corps professoral de l’INPTIC, composé à 90 pour cent d’enseignants vacataires, qui forment depuis des années, des jeunes gabonais aux métiers des nouvelles technologies (TIC).

 

Avec un total de quatre (4) filières pour un effectif de cinq cent (500) étudiants, il est facile de comprendre le désastre et le préjudice que pourrait causer ce blocage, si les revendications de ces enseignants ne sont pas rapidement traitées.

 

 

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)