Pour Ali Bongo Ondimba, les questions sécuritaires qui constituent le pivot de la réflexion stratégique engagée par les tensions régionales au sud de la bande sahélo-saharienne sont plus que primordiales.

Pour Ali Bongo Ondimba, les questions sécuritaires qui constituent le pivot de la réflexion stratégique engagée par les tensions régionales au sud de la bande sahélo-saharienne sont plus que primordiales.

Riyad, le 21 mai 2017 – Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a pris part au sommet islamique arabo-américain contre l’extrémisme et le terrorisme, à l’invitation de Sa Majesté le Roi Salman ben Abdelaziz Al Saoud, ‘Gardien des deux Saintes Mosquées’.

 

Ensemble, nous vaincrons ! : derrière ce slogan mobilisateur, ce sommet, qui rassemble dans la capitale saoudienne une cinquantaine de chefs d’Etat et de Gouvernement – dont le président américain -, se pose en front commun contre l’idéologie extrémiste violente, dans l’intention de vaincre le terrorisme. « C’est une bataille entre des criminels barbares qui essaient d’anéantir la vie humaine et des gens bien de toutes les religions qui cherchent à la protéger », a lancé Donald Trump, lors du premier discours à l’étranger de son mandat.

 

Pour le Président de la République, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, les questions sécuritaires constituent le pivot de la réflexion stratégique engagée par les tensions régionales au sud de la bande sahélo-saharienne.

 

 

Ainsi des engagements en faveur du renseignement intérieur et de la surveillance aux frontières annoncés par Ali Bongo Ondimba à Libreville le 30 novembre dernier lors du Sommet extraordinaire de la CEEAC, en écho à ses positions exprimées en avril 2016 au Sommet de la sécurité nucléaire de Washington.

 

Dès décembre 2013, au sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité, le Chef de l’Etat avait indiqué que « l’Union africaine gagnerait à développer une coopération active avec l’OTAN, dans le cadre plus large de l’architecture africaine de sécurité ». Une perspective visionnaire puisque les conclusions du sommet de Riyad seront étudiées le 25 mai prochain au sommet de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord.

 

(Source : Présidence de la République)

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)