palmier saccagéLibreville, le 17 mai 2017. L’axe reliant le Lycée Paul INDJENDJET GONDJOUT (ex Lycée d’Etat) à l’Aéroport International Léon MBA, a été le témoin d’individus non identifiés qui auraient saccagés les fleurs et palmiers qui embellissent cette zone, dans la matinée du mardi 16 mai dernier.

 

 

C’est le constat fait par les agents de la Mairie de Libreville ce matin du 16 mai 2017, accompagnés de quelques journalistes présents à la Session Ordinaire du Conseil Municipal, lorsque des riverains ont lancé l’alerte.

 

Ce n’est pas le premier acte perpétré par ces inconnus

 

Selon plusieurs témoignages concordants, c’est lorsque se tient principalement le Conseil municipal à l’Hôtel de ville que ces « lugubres personnages » saccagent les actions posées par la Mairie de Libreville. Un énième acte délibéré que certains agents municipaux considèrent comme du sabotage. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Et pourquoi ont-ils détruit ces fleurs et ces palmiers ?

 

À quelques mètres du portail de la Base 01 de l’armée de l’Air et du Camp militaire de l’armée de Terre, il semblerait que personne n’a ni vu, ni entendu le ou les « individus criminels ». Si l’équipe de Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA n’y prend garde, ces sinistres personnages seraient capables de commettre un acte plus grave que de simples fleurs, car, des individus qui commettent des actes si barbares sont appelés terroristes. Oui, ce sont des « terroristes de l’environnement ».

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)