Les agents de NGM posant lors du défilé de la fête de travail du 1er Mai dernier.

Les agents de NGM posant lors du défilé de la fête de travail du 1er Mai dernier.

Libreville, le 08 mai 2017. Près de quatre ans après l’acquisition des droits d’extraction du Manganèse à Franceville dans la province du Haut-Ogooué, la société Nouvelle Gabon Mining SA (NoGa Mining ou NGM), se lance dans la valorisation de ce minerai. Ce lundi 8 mai 2017, le chef de l’Etat procédera à l’inauguration de la nouvelle unité de production de cette société de droit gabonais.

 

 

 

 

 

 

Démarrés en mars 2016 et ayant nécessité un investissement de près de 61 milliards de FCFA, les travaux de l’usine NGM se sont achevés en décembre de la même année.Cette première unité a une capacité de production de 300 000 tonnes de manganèse – concentré à 42% – par an. Les activités de cette usine ont été lancées en janvier 2017 avec 245 employés majoritairement issus de la province du Haut Ogooué et près de 100 sous-traitants.

 

 

Au cours de la deuxième phase de développement de la NGM, une nouvelle unité d’une capacité de production de 1,4 millions de tonnes de manganèse par an devrait voir le jour et portera ainsi la production à 1,7 millions de tonnes par an. Elle permettra également la création de 700 emplois directs et indirects supplémentaires.

 

Extraction du minerai.

Extraction du minerai.

Le permis minier de la Nouvelle Gabon Mining SA s’étend sur une superficie de 800 km2. Le gisement exploité par la société dispose de réserves estimées à 150 millions de tonnes pour 20 à 30 ans d’exploitation.

 

 

La construction de cette usine entre dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale d’industrialisation impulsée par le chef de l’Etat. Notre pays a su imposer aux grandes industries présentes au Gabon sa vision d’un Gabon industriel dont l’enjeu de taille est de promouvoir la valorisation locale des matières premières et l’exportation de 2 produits à haute valeur ajoutée. L’objectif à long terme étant : la diversification de son économie, la fin de la dépendance au pétrole et la création d’emplois durables.

Le Président Ali Bongo Ondimba, lors d'une précédente inauguration, prépare les gabonais à l'après pétrole.

Le Président Ali Bongo Ondimba, lors d’une précédente inauguration, prépare les gabonais à l’après pétrole.

 

« D’ici 2020, plus aucune matière première brute ne sera exportée sans avoir subi une transformation locale au préalable. », avait annoncé le président de la République à l’occasion de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD V). Nous le vivons avec le Complexe métallurgique de Moanda (C2M), inauguré en 2015, et aujourd’hui la NoGa Mining représente, la matérialisation de cette promesse.

 

Rappelons que le Gabon est actuellement le troisième producteur mondial de Manganèse, derrière l’Afrique du Sud et l’Australie.

 

(Source: Présidence de la République)

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)