Logo SILAL

Libreville, le 19 avril 2017. Le Salon international du livre et des arts (SILAL) est le rendez-vous des hommes de lettres et a lieu conjointement du 19 au 22 avril, à la Maison Georges RAWIRI et à l’Institut français du Gabon.

 

Organisé par l’Association pour la promotion du livre et des arts et par le ministère de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, le SILAL est en partenariat avec l’Institut français du Gabon et l’ambassade du Mali au Gabon. .avec des espaces de promotion de l’art dans toutes ses expressions ainsi qu’une grande plateforme de rencontres, intellectuelle, culturelle, économique, touristique et publicitaire. Il y aura également des prestations de différentes expressions artistiques : livre, art plastique, graphisme, textile, cinématographie, ornementation, musique.

 

 

Le thème du SILAL- langue française et cultures africaine-met en figure tutélaire le légendaire écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, avec pour invité d’honneur, l’écrivain gabonais Maurice Okoumba Nkoghe.

 

Au programme

 

Mercredi 19 avril, 10h – Inauguration

Mercredi 19 avril, 14h – Ouverture du salon pour la vente et les dédicaces

Mercredi 19 avril, 14h – Leçon inaugurale

Jeudi 20 avril, 9h30 – Table ronde sur la littérature gabonaise

 Jeudi 20 avril, 15h30 – Table ronde « Amadou Hampâté Bâ » sur la littérature malienne

Vendredi 21 avril, 15h – Table ronde sur l’art

Vendredi 21 avril, 17h – Table ronde sur la langue et la littérature française

Samedi 22 avril, 10h – Table ronde consacrée à l’afro-descendance

 

À propos des Auteurs

L'un écrivain et ethnologue malien né à Bandiagara (Mali) en 1900 (ou 1901) et mort le 15 mai 1991 à Abidjan (Côte d’Ivoire).

L’un écrivain et ethnologue malien né à Bandiagara (Mali) en 1900 (ou 1901) et mort le 15 mai 1991 à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Amadou Hampâté Bâ est un écrivain et ethnologue malien né à Bandiagara (Mali) en 1900 (ou 1901) et mort le 15 mai 1991 à Abidjan (Côte d’Ivoire). Enfant de Hampâté Bâ et de Kadidja Pâté Poullo Diallo, il est descendant d’une famille peule noble. Il se consacrera notamment à une recherche de quinze ans qui le mènera à rédiger l’Empire peul du Macina. En 1951, il obtient une bourse de l’UNESCO lui permettant de se rendre à Paris et de rencontrer les milieux africanistes, notamment Marcel Griaule.

 

 

 

 

 

L'écrivain à l’honneur m. Maurice Okoumba Nkoghe et son oeuvre littéraire "La mouche et la glu".

L’écrivain à l’honneur m. Maurice Okoumba Nkoghe et son oeuvre littéraire « La mouche et la glu ».

Ecrivain à l’honneur : Maurice Okoumba Nkoghe

Okoumba Nkoghe est le fils aîné de son père et de sa mère. Il a fait ses études à Franceville, jusqu’en classe de 1re. Voulant se rapprocher de son père, il est allé faire sa terminale au lycée d’État d’Oyem. Après l’obtention en juin 1974 du baccalauréat, série A4, il s’inscrit à l’université nationale du Gabon. À l’époque appelée U.N.G. Il s’envole pour Lyon (France) deux ans plus tard. De 1976 à 1982, il passe la licence, la maîtrise et le doctorat 3e cycle. Option lettres modernes. Il a soutenu une thèse dont le sujet est : « Saint-Exupéry et l’avion. »

Une des œuvres de l'écrivain.

Une des œuvres de l’écrivain.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)