Vers une réconciliation politique sans Jean PING.

Vers une réconciliation politique sans Jean PING.

Libreville, le 13 avril 2017. La phase politique s’est ouverte par la lecture des propositions faites par les représentants de la société civile lors des travaux des panels. Les représentants de différentes institutions ont prononcé des discours saluant l’initiative du Dialogue en rappelant son rôle dans le renforcement de cohésion nationale et l’évolution de la jeune démocratie gabonaise

.

Il s’agit de Mme le président du Conseil économique et social, Georgette Koko, de Mme le président du Sénat, Lucie MILEBOU-AUBUSSON, de M. le président du Conseil national de la démocratie, Séraphin NDAOT REMBOGO, de Mme le médiateur de la République, Laure OLGA GONDJOUT, de M. le président de l’Assemblée nationale, Richard Auguste ONOUVIET, de Mme le président de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine MBORANTSUO, de M. le président du Conseil national de la communication, Jean François NDONGOU et de M. le président de la Commission nationale électorale autonome et permanente, M. René ABOGHE ELLA.

Un dialogue sans représentants de la Société Civile ? Pas tout à fait!

Beaucoup de compatriotes se sont insurgés du fait qu’il n’y a pas de représentants de la société Civile dans les panels de la Phase Politique. Mais à ce qu’il semble, il n’en est rien car, le co-président Réné NDEMEZO’OBIANG, a levé cette zone d’ombre qui commençait à faire jazzer les activistes du Net :
«Il n’y a pas de rupture entre les deux phases du Dialogue. Il y a un seul et même Dialogue qui a débuté par la phase citoyenne et qui va se poursuivre, à partir d’aujourd’hui, avec la phase politique. Nous vous demandons de rester à la disposition de la nation pour répondre à toute sollicitation qui viendrait afin d’enrichir le travail que vous avez si remarquablement accompli », a-t-il indiqué lors de la première partie de la cérémonie.

Les anciens Premiers ministres Paulin Obame NGUEMA et Daniel ONA ONDO se sont également exprimés sur le Dialogue, de même que les chefs des confessions religieuses et les facilitateurs, dans le cadre du processus.

Mais pour l’heure, les travaux de la phase politique débuteront globalement le mardi 18 avril. Ils regrouperont 188 représentants de l’opposition et de la majorité qui vont débattre des questions liées aux quatre thématiques du Dialogue politique.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)