Plusieurs Journalistes présents au dialogue politique se plaignent du traitement qui leur est réservé.

Plusieurs Journalistes présents au dialogue politique se plaignent du traitement qui leur est réservé.

Libreville, le 10 avril 2017. Depuis le début du dialogue politique d’Ali BONGO ONDIMBA, il semblerait qu’il existe un poids deux mesures pour ce qui est du traitement de certains journalistes de la presse privé, écrite et en ligne.

En effet, certains journalistes seraient aujourd’hui en droit de penser qu’ils ne sont pas bien traités. Pour ce qui est de l’alimentation, les hommes de médias sont nourrit aux sandwichs à la boite de sardine au maïs, accompagné de 0,5 litre d’eau, durant toute la période de la phase citoyenne du dialogue politique.

Rien à voir avec ce qui est donné aux journalistes...

Rien à voir avec ce qui est donné aux journalistes…

Sous-alimentés, mal informés par le service communication qui devrait pourtant être à leur service, ces hommes et femmes de médias qui travaillent du matin au soir au stade d’Angondje, se demandent quel sort leur réserve les organisateurs du dialogue politique ? Quand bien même les responsables d’associations et autres participants de la phase citoyenne qui s’achève, auraient été remerciés par espèces sonnantes et trébuchantes.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)