FGIS
Libreville, le 21 mars 2017 – Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS),
MERIDIAM et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) ont signé avec la République
gabonaise un protocole d’accord relatif au projet de la centrale hydroélectrique de Kinguélé
Aval.


Malgré la crise, les relations franco-gabonaise demeurent au beau fixe

La République gabonaise, la société française MERIDIAM, leader mondial de l’investissement
privé de long terme dans les infrastructures publiques, la SEEG, concessionnaire du service
public de production, de transport et de distribution d’eau potable et d’énergie électrique au
Gabon et le FGIS, vecteur de mobilisation de ressources et acteur majeur de la stratégie de
diversification de l’économie gabonaise, ont signé ce jour un protocole d’accord pour le
financement, la conception, la construction et l’exploitation de la centrale hydroélectrique de
Kinguélé Aval.

Le Premier Ministre ISSOZE NGONDET, entouré des acteurs du projet hydroélectrique de Kinguélé Aval, le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), MERIDIAM et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG)

Le Premier Ministre ISSOZE NGONDET, entouré des acteurs du projet hydroélectrique de Kinguélé Aval, le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), MERIDIAM et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG)

Ce protocole d’accord définit les modalités de collaboration en vue de la réalisation des
études de faisabilité techniques, environnementales et économiques ainsi que la structuration
du plan de financement.

Située dans la province de l’Estuaire, sur la rivière Mbéi, en aval des ouvrages de production
existants de Kinguélé et de Tchimbélé, cette centrale hydroélectrique qui pourrait produire
entre 30 et 60 mégawatts constitue un nouveau pas en avant dans l’action du Gouvernement
de la République visant à porter les capacités de production d’énergie électrique du Gabon à
1200 mégawatts à l’horizon 2020.

A travers ce protocole d’accord, la République gabonaise confirme ainsi sa volonté de
valoriser le potentiel hydroélectrique du Gabon en rehaussant à hauteur de 80% la part de
l’hydroélectricité dans le mix énergétique gabonais afin de satisfaire la demande d’électricité
à un coût compétitif.

(Source: Présidence de la République)

Le Fond gabonais d’investissement stratégique (FGIS) a été créé en 2012 (loi n° 005/2012 portant ratification de l’ordonnance n°000002/PR/2012) afin d’aider le Gabon à développer de nouvelles filières capables de générer suffisamment de revenus pour se
substituer à ceux tirés de la production de pétrole. Le FGIS est le gestionnaire exclusif du Fonds souverain de la République
gabonaise.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)