Affaire MABICKA Poste S.A.

Libreville, le 22 février 2017. Durant la conférence de presse hebdomadaire du Ministre de la Communication, M. Alain Claude BILIE-BY-NZE dit avoir été sollicité par l’ex Directeur de la Post S.A, sieur Alfred MABICKA himself, pour que cesse les poursuites judiciaires de ce dernier. Morceaux choisis:

Le Ministre d'Etat Alain Claude BILIE-BY-NZE

Le Ministre d’Etat Alain Claude BILIE-BY-NZE


M. Alain Claude BILIE-BY-NZE

« Vous avez entendu récemment comme moi dans la presse une pseudo- réponse de M. Alfred MABICKA faisant état d’une certaine implication du Premier ministre et du ministre de l’Economie numérique dans la situation difficile que connait la Poste S.A. aujourd’hui. »

D’abord retour sur les faits

« Cela fait aujourd’hui 5 mois que je suis à la tête de ce département Ministériel. La crise à la Poste est donc antérieure à mon arrivée. En outre, je n’assure que la tutelle technique de la Poste.
De 2006 à 2007 j’étais ministre délégué. Je n’ai posé de ce fait, aucun acte stratégique concernant la Poste, quoique comme tout citoyen, j’étais détenteur d’un compte à la poste.
En janvier 2008 lorsque je quitte le Gouvernement je fais conjointement avec mon gestionnaire, le point sur l’état de mon compte et j’apprends qu’il est déficitaire de 10 millions que je rembourse intégralement dès le mois de février de la même année. »

« Le déficit de la Poste est aujourd’hui de plus de 100 milliards de Fcfa. Mais de quoi parle-t-on au juste ? On parle de nombreux Gabonais qui ont investi durement leur argent, des salariés qui sont désormais payés avec des retards conséquents, des retraités qui ne peuvent plus avoir leurs actifs.
Quelles sont les faits ? il est demandé à une personne suspectée d’avoir mal géré de venir s’expliquer, elle refuse. Et préfère se lancer dans des manipulations que je qualifierai d’enfumage. »

« Monsieur MABICKA a investi près de 6 milliards de Fcfa en République démocratique du Congo en l’occurrence dans la formation de cadres et la construction de bureaux de poste. Il a vendu des immeubles à Port-Gentil, sans le consentement du Conseil d’administration de la Poste, s’est lancé dans des transactions financières hasardeuses telles que Poste Immo, a distrait quasiment 20 milliards de francs Cfa, dont 11 milliards en France au titre de l’argent des transferts non reversé. »

« La vérité dans cette histoire c’est que Monsieur MABICKA qui est un ainé parce que né avant moi, ayant été aux responsabilités avant moi mais aussi pour une autre raison que nous partageons tous deux, m’a demandé d’intervenir pour que cessent les poursuites contre lui et j’ai répondu que je ne pouvais rien contre la Justice, c’est la raison pour laquelle je suis l’objet d’une telle attaque. Le Premier ministre a lui par contre, alors qu’il était ministre du Budget, refusé de verser la subvention si aucun compte n’était au préalable fait sur la gestion de la subvention précédente. Voila ce qui nous vaut à tous deux les attaques actuelles. Il n’y a aucune affaire BILIE-BY-NZE à la Poste S.A.  »

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)