Libreville, le 11 janvier 2017. Juste après son limogeage, M. Etienne Dieudonné NGOUBOU, ex Ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, a fait l’objet d’une rumeur disant qu’il aurait été interpellé par les agents de la Direction générale de recherche (DGR) suite à une fouille dans ses bureaux.

Une rumeur qui vient semée le trouble chez certains collaborateurs du Chef de l’État, M. Ali BONGO ONDIMBA et fait déjà saliver les adversaires de l’émergent en chef.

Actuellement, cette annonce prise sur le net fait jazzer tous les réseaux sociaux: « Mandat de dépôt pour Magloire NGAMBIA, actuellement, il vient d’être mis aux arrêts à la Prison Centrale de Libreville (Sans Famille.) SERICOM (Santullo), l’italien des ponts de Kango et Mayumba, actuellement devant le Procureur Général (source sûre) pour pots de vin. »

Une liste noire avec des noms et des chiffres ? une rumeur…

« M. Etienne Dieudonné NGOUBOU aurait fait des déclarations très graves. » D’après cette source, il serait recherché actuellement. Le nom de yoyoyoo9, un activiste internaute, aurait été évoqué devant le Procureur. Selon cette source, M. Yves Fernand MANFOUMBI, dit « Manf10″ serait également recherché.

Il semblerait que cette vague « d’interpellations » ne pourrait être possible que sous l’ordre du Chef de l’exécutif. Procédure de perquisition des bureaux de l’ex membre du gouvernement, mandat de dépôt pour Magloire NGAMBIA et poursuites judiciaires pour Yves Fernand MANFOUMBI, c’est une véritable révolution, sous la présidence d’Ali BONGO ONDIMBA, que les populations gabonaises, découvrent sur les réseaux sociaux aujourd’hui, même si certaines personnes désirent que cette rumeur soit vraie et que ceux qui sont aussi impliqués dans des crimes de sang, soient également interpellés et écroués.

For heureusement pour les concernés, toutes ces informations distillées sur internet seraient fausses et que l’ex ministre NGOUBOU, joint par téléphone, nie toutes ces allégations à son sujet et affirme être libre de tout mouvement.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 2.0/6 (1 vote cast)
ETIENNE DIEUDONNÉ NGOUBOU DÉMENT, 2.0 out of 6 based on 1 rating