Libreville, le 27 décembre 2016. Cela fait plusieurs semaines que la capitale politique gabonaise croule sous des tas d’ordures et le mouvement de grève observé par les employés d’AVERDA, une société spécialisée dans la collecte d’ordure, fait danser les rats dans les poubelles de Libreville.

Aux dernières nouvelles, certains camions et leurs occupants seraient en grève, tandis que d'autres ont repris le boulot.

Aux dernières nouvelles, certains camions et leurs occupants seraient en grève, tandis que d’autres ont repris le boulot.

Depuis que la société de collecte d’ordure AVERDA est en grève avec l’État gabonais, rien ne bouge au niveau du gouvernement. Et le mutisme que fait montre les responsables de cette entreprise ne présage rien de bon. Les employés d’AVERDA durcissent leur mouvement de grève. Motifs: certains de ces employés seraient surexploités et subiraient certaines formes de maltraitances par leur chef hiérarchique.

Libreville la belle se pare d’une traînée d’immondices…

Le soir, les rats  dansent sur les tas d'immondices et fêtent l'arrivée du nouvel an et de la CAN Total 2017 !

Le soir, les rats dansent sur les tas d’immondices et fêtent l’arrivée du nouvel an et de la CAN Total 2017 !

Tous les yeux sont rivés sur la Mairie de Libreville.

Tous les yeux sont rivés sur la Mairie de Libreville.


Du premier au sixième arrondissement de Libreville, partout ou se trouve une parcelle de terrain ayant en son sein des habitants, les ordures de toutes sortes débordent des bacs Averda et jonchent les rues de tous les quartiers de la capitale du Gabon.

AVERDA, qui est une société spécialisée dans le traitement et la collecte des ordures ménagères et industrielles, sous-traite avec l’État gabonais depuis son arrivée au Gabon. Mais ce partenariat semble partir en « dents de scie », tant les épisodes de bras de fer avec l’État pour le retard de paiement des employés sont en constantes évolution.

À quelques jours de la CAN Total 2017, que fait l’Edile de Libreville ?

Madame Rose OSSOUKA RAPONDA, a bien du soucis à se faire quant à la gestion de cette société (AVERDA) qui excelle dans le savoir-faire de la collecte d'ordures.

Madame Rose OSSOUKA RAPONDA, a bien du soucis à se faire quant à la gestion de cette société (AVERDA) qui excelle dans le savoir-faire de la collecte d’ordures.


Madame Rose OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville a du pain sur la planche. En effet, si on se rend compte que tout est sous le contrôle des agences qui régulent aujourd’hui certains secteurs clés de l’économie gabonaise, c’est un pan de la politique du Chef de l’État Ali BONGO ONDIMBA qui prend un sérieux coup de massue: égalité des chances…travail pour les jeunes, un jeune égale un métier, etc…

Ali BONGO ONDIMBA, attaqué de toutes part par ses adversaires politiques qui affirment que le Gabon « n’a plus de ressources financières » à cause de sa mauvaise gestion et les grèves observées dans plusieurs secteurs de l’administration gabonaise, accentuent les appréhensions d’une frange de populations qui ne savent plus sur quel pied danser, tant le panier de la ménagère a aujourd’hui un trou béant de manque à gagner.

Madame Rose OSSOUKA RAPONDA, devra réunir ses paires pour surseoir une réunion d’urgence, afin d’alerter le gouvernement de ce qui commence à faire ressembler la capitale gabonaise en une ville puante, appartenant à toutes sortes d’insectes et d’animaux nuisibles à la santé des populations librevilloises.Mais quelle société de collecte d’ordures ménagères pourrait rivaliser d’ardeur et de professionnalisme devant AVERDA ? Aux dernières nouvelles, il semblerait que quelques uns de ces employés se sont remis au travail. affaire à suivre.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)