Le Premier Ministre, Emmanuel ISSOZE NGONDET a ouvert les travaux en présence du Ministre de l’Économie numérique, Alain Claude BILIE-BY-NZE

Le Premier Ministre, Emmanuel ISSOZE NGONDET a ouvert les travaux en présence du Ministre de l’Économie numérique, Alain Claude BILIE-BY-NZE

Libreville, le 21 décembre 2016. Sous le Haut Patronage du Premier Ministre Emmanuel ISSOZE NGONDET, la Table-ronde du numérique organisée sous la tutelle du Ministre de l’Economie Numérique, M. Alain Claude BILIE-BY-NZE, a lieu du 21 au 22 décembre au Radisson Blu avec pour thème « Comment optimiser le potentiel du numérique au Gabon ? »

Pendant deux jours, les panélistes élaboreront un plan directeur sur le comment adapter le numérique dans tous les secteurs de l’économie gabonaise. Quatre ateliers de réflexions et trois panels dont les résultats seront proposés au Premier ministre Emmanuel ISSOZE NGONDET. «  Vous devez sortir de cette rencontre avec des recommandations pertinentes et audacieuses, à même d’impulser notre économie à partir du secteur qui est le vôtre. Nous parviendrons ainsi à créer un nombre important d’emplois, ce qui de toute évidence contribuera à la réduction du chômage des jeunes, » a indiqué le Chef du Gouvernement dans son intervention inaugurale.

Une Table-ronde du numérique de Haut niveau

Le Ministre d’État Alain Claude BILIE-BY-NZE a participé à la première Table-ronde accompagné de plusieurs experts internationaux.

Le Ministre d’État Alain Claude BILIE-BY-NZE a participé à la première Table-ronde accompagné de plusieurs experts internationaux.

Cette table ronde, basée essentiellement sur les enjeux et perspectives de l’économie numérique, le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, a donné le ton de la diversification de l’économie gabonaise. Le Ministère en charge de l’économie numérique a sa part de diversification à entreprendre. Il a en charge le Plan sectoriel Gabon numérique dont la mission principale consiste à rechercher et mettre en œuvre des leviers de croissance de l’économie numérique. Cette stratégie a déjà apporté des résultats encourageants au regard des avancées significatives tels que Ageos, Internet, la TNT, les médias en ligne, l’e-commerce, l’e-learning, entres autres…

Mais pour que le Gabon devienne le pôle par excellence du Tout numérique dans la sous-région, il lui faut éventuellement de l’aide financière pour réussir cet immense projet. C’est pourquoi, Madame Sylvie DOSSOU, Représentante résidente de la Banque Mondiale au Gabon a, dans ses propos liminaires détaillée les avancées du numérique au Gabon et rappelé que le projet de dorsale de télécommunications en Afrique centrale devait contribuer à accroître la portée géographique et l’utilisation des services de réseau à large bande régionaux et à réduire leur coût en République du Gabon.

À la tribune de la conférence internationale Transform Africa, organisée à Kigali en 2013, le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, avait qualifié de «premier pas vers l’indépendance numérique» la connexion du Gabon à cette dorsale développée avec le concours de la Banque mondiale pour un coût de 110 millions de dollars. Rappelant qu’une croissance de 10% de la pénétration du haut-débit implique, quasi mécaniquement, une augmentation d’1,2% de la richesse nationale.

Aujourd’hui, plus de 40% de gabonais n’ont pas accès à l’internet. Vivement qu’avec ce prétoire d’hommes et de femmes spécialisés dans le secteur du numérique, le Gabon aura atteint l’un de ses objectif: réduire le chômage des jeunes.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)