Le Secretaire Général du PDG prend acte de la plainte de Uean PING à la CPI /source photo Gabonactu

Le Secretaire Général du PDG prend acte de la plainte de Uean PING à la CPI /source photo Gabonactu

Libreville, le 15 décembre 2016. M. Faustin BOUKOUBI, Secrétaire Général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a tenu une conférence de presse au siège du parti, sis au quartier Louis.

Il s’est agit principalement du fameux Rapport d’observation de l’Union européenne, de la saisine de la CPI par Jean PING et de l’appel à la raison et à la réconciliation du Secrétaire Général du PDG aux membres de l’opposition gabonaise.

Le Rapport qui fait jazzer l’opposition

Sous invitation du gouvernement gabonais, la mission d’observation de l’Union européenne a finalement rendu son verdict, non sans mettre en garde quiconque utilisera les résultats dudit rapport à des fins autres que ceux énoncés. Une vaste propagande orchestrée dans tous les réseaux sociaux par les militants de l’opposition a vite fait de mettre à l’épreuve les nerfs déjà à vif des populations qui aujourd’hui, ne savent plus sur quel pied danser.

Les Observateurs de l’Union européenne sont venus clore ce chapitre qui attisait déjà des passions et des tensions parmi les gabonais:  » L’Union Européenne ne garantit pas l’exactitude des données figurant dans ce Rapport et décline toute responsabilité quant à l’usage qui peut en être fait. » Avait ainsi déclaré la Représentante de la mission, Madame Maria GABRIEL.

Dossier lourd contre Dossier lourd

Le Secrétaire Général du PDG a tenu a rassurer les uns et les autres que eux aussi, détenaient des dossiers compromettants concernant M. Jean PING et que le PDG prend acte de la plainte de Jean PING. En effet, M. Jean PING, désormais unique adversaire politique du Président Ali BONGO ONDIMBA, a saisit la Cour Pénale Internationale pour enquêter sur les exactions et crimes de sang qui se sont produit pendant la période postélectorale d’août passé:
« Permettez que nos avocats et collègues puissent prendre connaissance de ce dossier et de ce fait, nous sauront quoi faire au moment opportun. Nous prenons donc acte et suivons son évolution (…)
Si nos adversaires préfèrent organiser leur dialogue, cela ne concernerait pas l’ensemble de nos compatriotes. Car nous, le dialogue que nous soutenons, devrait réunir autour d’une table, tous les compatriotes qui se préoccupent de l’intérêt général de la Nation. »

Ajoutant par ailleurs que l’élection présidentielle est bel et bien terminée et que « Les Observateurs n’avaient pas pour vocation de désigné un autre élu, n’en déplaise aux vendeurs d’illusions. C’est le Distingué Camarade Ali BONGO ONDIMBA qui est le Président de la République Gabonaise. »

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)