Les Chefs Traditionnels pendant le Point de Presse...

Les Chefs Traditionnels pendant le Point de Presse…


Libreville, le 22 octobre 2016. Suite aux événements tragiques qui ont marqués la période postélectorale au Gabon, les membres de la Chefferie Mpongwê, ont tenus un point de presse afin d’attirer l’attention du pouvoir en place et l’opinion internationale, sur ce qu’il estime être une attaque ciblée contre la Communauté OMYÈNÈ.

Il ressort que, selon la lecture de la déclaration du Chef Coutumier Dany ISSEMBÈ, Représentant la Communauté Omyènè, des meurtres et des arrestations arbitraires sur les membres de cette Communauté sont perpétrés depuis la fin des élections présidentielles d’août 2016, par le régime d’Ali Bongo Ondimba. Une situation qui a emmené cette Communauté à sortir de sa réserve, en organisant cette rencontre avec les médias.

Les Mpongwè, une Communauté ciblée par le pouvoir en place ?

wp_20161022_010

Tous, issus des provinces de l'Estuaire, du Moyen-Ogooué et de l'Ogooué-Maritime étaient présents pour manifester leur soutien...

Tous, issus des provinces de l’Estuaire, du Moyen-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime étaient présents pour manifester leur soutien…

Des arrestations auraient été perpétrés ces derniers temps sur des personnes issues de cette ethnie du Gabon que l’on retrouve à l’Estuaire, dans le Moyen Ogooué et l’Ogooué Maritime. Les cas du Capitaine de Frégate REMANDA-NDINGA Christian (malade et convalescent, lors de son arrestation depuis le 25 septembre 2016) et de monsieur RETENDO NDIAYE Anicet, arrêtés de façon arbitraire. Le premier, qui est en cellule à la Brigade de recherche de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (le fameux B2), le second, lui, croupit toujours à la Prison Centrale de Libreville, aurait subit des sévices corporels, selon M. Dany ISSEMBÈ, représentant la Communauté OMYÈNÈ.

Il en est ainsi des Colonels NKWÉRÉ Dominique et de MAKITA NIEMBOU, tous deux retraités à l’armée, auraient subit le même sort. À l’analyse de ce qui précède, toutes ces personnes ont un lien commun: être de la Communauté Omyènè et avoir un lien de parenté ou être un partisan de M. Jean PING, candidat « malheureux » de l’élection présidentielle d’août 2016. M. NIANDJI Luigide, Adjudant de la Gendarmerie Nationale, serait lui aussi incarcéré arbitrairement.

Un avertissement à l’endroit du régime d’Ali BONGO ONDIMBA.

...Le Chef Coutumier Dany ISSEMBE, appelant les autorités à libérer les membres de sa communauté incarcérés.

…Le Chef Coutumier Dany ISSEMBE, appelant les autorités à libérer les membres de sa communauté incarcérés.

Un Sage, écoutant religieusement la déclaration.

Un Sage, écoutant religieusement la déclaration.

Lors de cette déclaration, les membres de la Communauté OMYÈNÈ, ont demandé aux autorités de relâcher ces derniers sans condition et aussi tous les autres détenus issus de cette période sombre de l’histoire du Gabon, tels que: MM. NZIBI-ABEGHE Bertrand; MIHINDOU MI-NZAMBA Karl; AMIANG Landry Washington; OLLO OBIANG Firmin; MANBOUNDOU Enrique; EKOREZOK Rodney; KOUMBA ESSIANE Cyrlin et ONDO ABESSOLO Roger, entres autres. Faute de quoi, la Communauté utilisera tous les moyens nécessaires à sa disposition pour faire respecter ses droits, qui seraient selon elle, bafoués par le pouvoir en place. Dénonçant au passage, le mutisme que fait montre la Communauté Internationale, face à toutes ces dérives de violation des droits humains.

La Torche indigène...tout un symbole !

La Torche indigène…tout un symbole !

L’histoire de cette Communauté OMYÈNÈ, nous donne la latitude de ne pas prendre cet avertissement au second degré car, aujourd’hui, le monde mystico-spirituel prime sur le monde physique. Invoquer les entités spirituelles qui existent bel et bien au Gabon, pour demander justice, pourrait être catastrophique pour la personne concernée. C’est aussi ça, la Culture, la Tradition gabonaise, qui semble être vite oubliée par certaines populations gabonaises au détriment des biens matériels, mais peut s’avérer puissante et bénéfique, pour celui qui la possède…

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)