logo-octobre-roseLibreville, le 03 octobre 2016. Le lancement de la 3ème Édition de la campagne d’Octobre Rose par la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA (FSBO), a été suivit par la visite de la Maison d’Alice, une Maison de vie dédiée aux malades du ‪cancer,‬ qui ne disposent pas de solution d’accueil à ‪Libreville‬ pour suivre un traitement à l’Institut de Cancérologie.

Pendant tout ce mois d’octobre, c’est une équipe de près de 200 médecins, de gynécologues, de sages-femmes et infirmières qui sont mobilisés pour garantir et rassurer la femme gabonaise que le dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus est totalement GRATUIT et sans douleur.

Un nouveau module voit le jour: la prévention.

Ces cinq dernières années, le personnel de santé s’est doté d’un nouveau module: la prévention. Au début, limité au simple module de traitement, le personnel de santé s’appuie aujourd’hui sur la prévention en sensibilisant le plus grand nombre de personnes.

fsbo

Des activités de sensibilisation et d’information vont être diffusées par la Fondation, les médias, les personnels de santé, les acteurs économiques et autres mouvements associatifs de la place, pour que les messages de prévention et de dépistage soient transmis au plus grand nombre, afin d’encourager les gabonaises à se rentre massivement dans les centres de santé à travers les provinces.

Octobre Rose en quelques chiffres

Cette année, la FSBO mise sur 48 unités de détection précoce qui ont été installées dans les centres médicaux et hôpitaux des provinces de l’Estuaire, du Haute-Ogooué, de l’Ogooué Maritime et du Woleu-Ntem. Des caravanes mobiles se rendront aussi dans les autres provinces afin d’étendre le dispositif du dépistage.

La FSBO se donne pour objectif de faire dépister 12000 femmes de plus de 25 ans, pendant la campagne d’Octobre Rose. Le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus n’est plus une fatalité car, selon les médecins, détecté tôt, c’est 80% de ces cancers qui peuvent être guéris.
Au Gabon, 400 gabonaises souffriraient du cancer du col de l’utérus.
De 2015 à nos jours, 864 millions de FCFA ont servis à la mise en œuvre de ce programme, pour le bien-être des patients souffrants du cancer.

La Maison d’Alice, une Maison de Vie.

C’est en 2014 que les travaux de la Maison d’Alice, ont été lancés par la Première Dame, Sylvia BONGO ONDIMBA. Les patients prioritaires sont essentiellement les femmes et les enfants atteints d’un cancer, les patients venant de régions éloignées, les patients économiquement faibles, un membre de la famille du patient sous traitement, pourrait aussi être hébergé pendant le séjour du malade.

La Maison de Vie propose également un accompagnement psycho-social afin de lutter contre le rejet, la solitude, l’abandon, le renoncement face à la maladie.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)