20160809_191147

« Changeons ensemble, mangeons ensemble… » Tel est le message des jeunes de Sotéga »

Tel a été le message subtile, lancé par les populations du quartier Sotega-école, le mardi 10 août 2016, à la caravane des jeunes du mouvement Tous Derrière Ali (TDA), venue s’entretenir avec elles, en vue de répondre à certaines de leurs préoccupations.

 

Il s’est agit d’un entretien de sensibilisation avec les jeunes du quartier Sotega-école, dans le deuxième arrondissement de Libreville. Des questions relatives à la paix, à la stabilité du pays et, aux maux qui minent la jeunesse gabonaise. La caravane TDA composée de MM. Rodrigue NDJEMBI; Eric RANAUD; Guy Charles IGOHO; Hamza Younes INGUIMBA; Yann Cédric DAGUINO WORA, Gaetan DJOKOUNDA, et bien d’autres jeunes leaders.

 

 

 

« Chaque jeune, a un rêve, et pour avoir ce rêve , il faut avoir la paix. »

 

M. Rodrigue NDJEMBI, lors de son intervention...

M. Rodrigue NDJEMBI, lors de son intervention…

Les jeunes des banlieues de Libreville sont les plus vulnérables que les politiciens utilisent pour les emmener à casser ou à brûler les infrastructures du pays. Dans son intervention, M. Rodrigue NDJEMBI a fait un plaidoyer sur la paix et l’importance qu’à celle-ci pour la stabilité du Gabon. « Chacun de nous a un rêve a atteindre. Aujourd’hui tout se dit dans les journaux au Gabon, pour semer la zizanie parmi les populations vulnérables. Nous ne devons plus nous laisser manipuler. Sans la paix, rien ne se peut se construire. »

 

Evoquant toutefois, les réalisations du candidat Ali BONGO ONDIMBA, qui selon lui, sont à encourager: « (…) en si peu de temps, certaines choses ont été faites, d’autres sont entrain d’être faites. Tout n’a pas été comme il l’aurait souhaité, mais en sept ans, il a réalisé d’importants projets (…). » M. Rodrigue NDJEMBI a étayé les différents programmes du candidat Ali BONGO ONDIMBA, qu’il a dit soutenir lors de la campagne électorale, qui débutera dans quelques jours.

 

Des jeunes toujours sollicités, mais de plus en plus vite oubliés…

 

WP_20160809_043 20160809_19060320160809_190632

C’est en période de campagne électorale, que cette jeunesse dont a besoin les politiques, fait partie des préoccupations des différents candidats à toutes élections confondues. Ce constat, les jeunes de Sotega-école l’ont si bien remarqué, qu’ils l’ont signaler aux responsables de la Caravane du mouvement TDA.

 

« (…) nous avons toujours soutenue nos aînés lors des précédentes campagnes, et à chaque fois, c’est la même chose. Lorsqu’ils ont été élus, ils nous tournent le dos, oubliant que c’est grâce à nous s’ils sont là aujourd’hui. (…) nous avons des diplômés qui sont assis à la maison parce que sans emploi… ». A déclaré avec amertume, un jeune du quartier, lors de son intervention.

 

Suite à la préoccupation des jeunes de Sotega face à l’insécurité grandissante dans ce quartier, ils ont interpellé les membres de TDA, sur ce sujet. M. Yann Cédric DAGUINO WORA,  s’est entretenu sur la problématique de l’insécurité, tout en interpellant les jeunes à plus de responsabilité afin de combattre ce fléau qui gangrène les quartiers sous-intégrés. Ajoutant par ailleurs, la nécéssité de s’approprié tout les mécanismes mis en place par le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA, en faveur de la jeunesse gabonaise.

 

Non à la facilité, mais oui, à plus de responsabilités.

 

M. Eric RENAUD a reçu le message des jeunes de Sotéga, tout en les exhortant à plus de responsabilités et de bon sens.

M. Eric RENAUD a reçu le message des jeunes de Sotéga, tout en les exhortant à plus de responsabilités et de bon sens.

M. Eric RANAUD, 4ème adjoint au Maire de la Commune d’Owendo, a, quant à lui, édifié les jeunes sur la responsabilité, les problèmes d’actes de naissances et de la CNAMGS. Des échanges sur les questions de la paix, de la CNAMGS, le chômage des jeunes du quartier et, la facilitation de la légalisation des actes de naissances en vu d’obtenir la carte d’identité nationale. Des préoccupations qui, selon le maire adjoint de la Commune d’Owendo, seront transmises à qui de droit. Exhortant par ailleurs les populations a aller retirer leur carte d’identité nationale, en vue de se faire enregistrer sur les fichiers de la CNAMGS, ce « mécanisme social », sortie des tiroirs et mis en œuvre par le candidat Ali BONGO ONDIMBA, pour une meilleure assurance maladie des populations gabonaises démunies.

 

 

 

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)