Les délibérations se sont terminées tard dans la nuit.

Les délibérations se sont terminées tard dans la nuit.

 

La Commission Électorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), s’est réunie le vendredi 15 juillet 2016, en Assemblée Plénière, pour la validation des 19 dossiers de candidatures à l’élection présidentielle d’août 2016, au finish, seuls 14 seront présents aux joutes présidentielles.

Durant plus de sept heures de temps (de 15 heures à 22 heures 45 minutes), les membres de la commission de validation de candidature, ont suspendus la séance plénière pour s’accorder sur les dossiers incomplets et voir dans quelle mesure, ils pourraient les rejeter, sans causer trop de vague au sein de l’opinion nationale et internationale.

 

Ali BONGO ONDIMBA, le candidat qui irrite l’opposition, est bel et bien dans la compétition.

"Certains se disaient que la CENAP n'allait pas valider la candidature du Président sortant...

Certains se disaient que la CENAP n’allait pas valider la candidature du Président sortant…

Sur les 19 candidats ayant déposés leur dossier à la CENAP, seuls 14 ont vus leurs candidatures validées. Les cinq autres candidats, dont les dossiers auraient été invalidés par manque d’éléments concordants à leurs dossiers, auront jusqu’à 72 heures pour faire un recours devant la Cour Constitutionnelle, afin de trouver un consensus pour leur cas. Pour ceux dont les dossiers ont un manque criard qui des extraits de casiers judiciaires, ou des quittances, ils pourront saisir le Tribunal Administratif.

 

Paul-Marie GONDJOUT de l'UN, irrité et dépité de voir Ali BONGO ONDIMBA dans l’arène des joutes présidentielles.

Paul-Marie GONDJOUT de l’UN, irrité et dépité de voir Ali BONGO ONDIMBA dans l’arène des joutes présidentielles.

Interview de M. PAUL-MARIE GONDJOUT de l’Union Nationale et membre de la commission représentant l’opposition, à la sortie de la Plénière.
« Sur les quatorze dossiers, nous avons accepté les treize candidats. Concernant le cas de M. Ali BONGO ONDIMBA, il n’y a pas eu de consensus (…) Seuls les 13 candidats retenus en ont eu droit. Il y a donc eu un vote au niveau de la CENAP selon les règles de cette institution sur la candidature d’Ali BONGO ONDIMBA »
Selon les dires de sieur GONDJOUT, cinq voix contre trois ont votés la candidature d’Ali BONGO ONDIMBA, dont trois de la majorité. « Les membres de la cenap n’ont pas prit acte de nos revendications quant à l’imposture du candidat Ali BONGO ONDIMBA. On nous impose une candidature malgré les éléments que nous avons présentés à la CENAP (…) Ali BONGO ONDIMBA est un faussaire et il le restera. Nous allons donc rentré et nous concertés de la position à tenir, en vous l’annonçant lors d’un point de presse. » A t-il déclaré, avec un air dépité.

 

Qu’en est-il de l’affaire de l’acte de naissance contesté par l’opposition ?

WP_20160715_054

« une majorité des membres de la commission a validé la candidature d’Ali BONGO ONDIMBA, en conformité avec les dispositions de la loi électorale. »

M. René ABOGHE ELLA, Président de la CENAP a répondu sans sourciller en ces termes: « (…) la commission électorale a enregistré 19 dossiers et c’est au termes de l’examen de ces derniers que seuls 14 dossiers ont été validés. Les contestations sur la validation du dossier d’Ali BONGO ONDIMBA nous ont emmené à procéder par vote, selon les dispositions de la loi électorale (…) une majorité des membres de la commission a validé la candidature d’Ali BONGO ONDIMBA, en conformité avec les dispositions de la loi électorale. » A t-il ajouté pour clore ce débat.

 

Les 14 candidats retenus aux joutes présidentielles d’août 2016, et dont les dossiers ont été retenus, sont:
ABA’A MINKO Roland Désiré (Indépendant); BONGO ONDIMBA Ali (PDG); ELLA NGUEMA Gérard (Indépendant); MAGANGA MOUSSAVOU Pierre Claver (PSD); MBA ABESSOLE Paul (RPG); MBOMBE NZOUNDOU ABEL (Indépendant); MINLAMA MINTOGO Dieudonné (Indépendant); MOUBAMBA Bruno Ben (Indépendant); MOUSSAVOU KING Auguste (PSG); NDONG SIMA Raymond (Indépendant); NGOULAKIA Léon Paul (Indépendant); NZOUBA NDAMA Guy (Indépendant); OYE MBA Casimir Marie-Ange (UN); PING Jean (UFC).

Les dés sont jetés, pipés ou pas, il va falloir maintenant que le peuple gabonais, fasse preuve de maturité et de clairvoyance, quant au choix du candidat qui le portera pendant sept ans, vers un lendemain meilleur.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)