Les membres signataires de la charte de la Dynamique Plurielle se sont réunis ce vendredi 24 juin 2016, pour une causerie à bâtons rompus, avec les populations du 6ème  Arrondissement de Libreville.

 

Au cours de ces échanges interactifs entres les populations du 6ème Arrondissement, les questions sur le chômage des jeunes, la masse salariale, les suspicions sur l’arrivée d’armes de guerre et l’acte d’état civil d’Ali BONGO ONDIMBA, ont été les plus récurrentes de cette causerie..

Les populations ont écouter puis, ont poser certaines questions assez pertinentes...

Les populations ont écouter puis, ont poser certaines questions assez pertinentes…

Objectif: dire la vérité, rien que la vérité aux populations.

""Nous devons tous nous mobiliser pour faire gagner notre champion avec un pourcentage assez conséquent."

«  »Nous devons tous nous mobiliser pour faire gagner notre champion avec un pourcentage assez conséquent. »

Pour la Mairesse du 6ème Arrondissement, Mme Eliane MINDOUNGANI, La dynamique plurielle est le fruit d’une longue réflexion qui a emmener la pensée de plusieurs personnes issus de tous les courants politiques du Gabon, en vue d’apporter au candidat Ali BONGO ONDIMBA, toute l’aide nécessaire pour le faire gagner à cette élection présidentielle.

 

« Nous devons tous nous mobiliser pour faire gagner notre champion avec un pourcentage assez conséquent (…) Nous avons le devoir de rayer des mémoires de nos compatriotes les sentiments de peurs, et de souffrances (…) il nous faut redonner confiance à nos populations. Nous allons invoquer le Dieu Tout Puissant, pour que la paix subsiste au Gabon et dans le monde. »

 

Paul BIYOGHE MBA, coordinateur général de la Dynamique Plurielle: « Réunir toutes celles et tous ceux qui le souhaite, pour travailler ensemble.  Pour que notre candidat puisse être bien élu démocratiquement dans une élection transparente, nous avons étudié le Gabon  et avons constaté que l’on ne pouvait construire le pays seul, car  » un seul doigt ne lave pas la figure ». C’est pourquoi nous appelons les gabonais et les gabonaises pour que nous puissions travailler ensemble, malgré nos divergences politiques (…) nous appelons les syndicats, les associations et ONG-certains sont au sein de la Dynamique (Ndlr)-pour un seul objectif: dire la vérité aux populations sur les réalisations du candidat et ce qu’il reste à faire, afin qu’Ali BONGO ONDIMBA, se fasse réélire en août prochain. » A t-il ajouter.

Les Officiels...

Les Officiels.

Pourquoi Ali et pas quelqu’un d’autre??

 

À cette question, Paul BIYOGHE MBA a répondu en ces termes: « certains sont bon et d’autres moins bons, mais Ali BONGO ONDIMBA a l’avantage de l’expérience et de la connaissance du milieu (…) il a reconnu le 31 décembre 2015 que beaucoup a été fait et beaucoup reste à faire. Il a tiré les leçons de son premier mandat, les erreurs et les faiblesses (…) il a cet avantage comparatif que les autres n’ont pas, pour améliorer les conditions de vie des gabonais. »

"Ali BONGO ONDIMBA a cet avantage comparatif que les autres n'ont pas, pour améliorer les conditions de vie des gabonais."

« Ali BONGO ONDIMBA a cet avantage comparatif que les autres n’ont pas, pour améliorer les conditions de vie des gabonais. »

Parlant des conditions de vies des gabonais, le Coordinateur Général a toutefois reconnut les tares et relevé les améliorations depuis l’arrivée du candidat Ali BONGO. « Le chômage existe au Gabon comme partout ailleurs, mais aujourd’hui il a nettement baissé car, les personnes en âge de voter, pour la plupart, travaillent. Pour ce qui est de la Justice, les tribunaux existent au Gabon car les valeurs de travail, de justice et de dialogue, sont conservées depuis lors et, le Président de la République a préservé la plus importante laissée par son défunt père, Omar BONGO ONDIMBA: la paix. (…) c’est pourquoi nous devons le donner un second mandat, pour qu’il puisse parachever ses différents programmes encore en construction. »

 

"Les opposants doivent se mettre au travail pour consolider la paix et la cohésion sociale au lieu de semer le trouble au sein de la population."

« Les opposants doivent se mettre au travail pour consolider la paix et la cohésion sociale au lieu de semer le trouble au sein de la population. »

Damas MAPANGHA MATSHY, président du Bureau du Conseil politique de l’ADERE, pris en interview, a expliqué la présence de son parti (signataire de la Charte), au sein de la Dynamique Plurielle et, de la sempiternelle question de la crédibilité de l’acte de naissance d’Ali BONGO ONDIMBA:  » (…) le problème de l’état civil d’Ali BONGO ONDIMBA ne se pose plus. La justice française de Nantes a déjà rendue publique que c’est un dossier clos (…) Les opposants doivent se mettre au travail pour consolider la paix et la cohésion sociale au lieu de semer le trouble au sein de la population. »

 

 

 

Débutée à 17 heures, la causerie s’est terminée à 19 heures 45 minutes. Les populations de la Commune d’Akanda, recevront prochainement, la Dynamique Plurielle, cette plateforme qui sillonne Libreville et ses environs, prévoit aller jusqu’au « dernier village oublié » du Gabon, afin de dire

la vérité, rien que la vérité aux populations gabonaises.

 

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)